Hypnose

Une approche thérapeutique avec les outils de PNL, d’Hypnose et d’Hypnose humaniste

P.N.L

Reprogrammer notre cerveau pour venir à bout de nos blocages et de nos angoisses, c’est la force de la PNL, “programmation neuro-linguistique”, une thérapie brève de plus en plus prônée par les psychothérapeutes. La PNL propose avant tout de mobiliser les ressources de notre inconscient. Ces dernières sont constituées d’expériences ou de connaissances oubliées, de dons encore inexploités qui ne demandent qu’à s’exprimer… Le patient doit donc renouer avec la performance, c’est-à-dire avec sa créativité et sa capacité à s’adapter à une situation. Cela s’appelle la «modélisation». Mieux connaître les moments où l’on se sent efficace et compétent permet alors de construire une «boîte à outils», dans laquelle on puisera à loisir au moment de faire face à une situation difficile. La PNL est particulièrement efficace pour résoudre des problèmes ponctuels : se remettre d’une rupture ou d’un deuil, préparer un examen, résoudre un blocage précis, sortir d’une série d’échecs, prendre la parole en public. Mais également de traiter les phobies, les allergies, les angoisses… Elle permet aussi d’affronter certains problèmes de santé ou de somatisation, les troubles d’une crise d’identité ou encore de se sentir plus à l’aise en société. Ses outils peuvent être utilisés seuls, mais ils sont souvent intégrés dans un processus global choisi par le thérapeute. N’hésitez pas à l’interroger sur sa démarche.

L’hypnose Ericksonnienne

 

L’hypnose Ericksonienne est une nouvelle conception de l’hypnose et de son utilisation à des fins thérapeutiques dû à Milton H. Erickson (1901-1980), psychiatre américain qui a consacré l’essentiel de sa carrière à l’étude scientifique de l’hypnose et à son utilisation en psychothérapie. Milton Erickson a obtenu des résultats thérapeutiques incroyables avec des patients considérés comme impossible à traiter par les autres psychiatres américains de l’époque. Erickson était surnommé “The Wizard”, le magicien, par ses collègues.

L’HYPNOSE HUMANISTE?

 

L’Hypnose Humaniste est une “hypnose différente”. Elle est basée sur une structure inversée par rapport l’hypnose conventionnelle. L’Hypnose Humaniste va permetre d’éveiller la personne, de lui faire “prendre conscience”. En Hypnose Humaniste, on utilise des techniques simples et précise à adopter en fonction de de la problématique de la personne qui vient consulter. Ainsi, on peut voyager en conscience à travers le temps et l’espace, rencontrer sa maladie, transformer son chemin de vie, soigner et réintégrer son féminin et/ou masculin, retrouver sa vraie nature, rencontrer nos parts d’ombre (nos peurs) et transformer les symboles qui nous habitent.
Par sa philosophie et ses techniques, l’Hypnose Humaniste est une voie de Guérison et d’Eveil accessible à tous.

Thérapie de couple et de famille?

La relation de couple est avant tout le respect, la communication et la compréhension.

 C’est-à-dire : comprendre ce que veut dire l’autre et comprendre ce que comprend l’autre.
C’est même souvent ça le problème… Ce n’est donc pas ce qui est dit qui est important, mais bien ce que comprend l’autre ! Et pour ce faire, il faut avoir le souci que ce que l’on dit, soit bien compris par notre binôme.

 Une façon de bien communiquer, c’est tout d’abord d’accepter que l’on ne connaisse pas comme on le pense. Ensuite, ce n’est pas que de s’entendre parler, mais aussi d’être à l’écoute de l’autre.

 Toute la difficulté dans le couple, réside dans le fait que ce sont les femmes qui doivent définir la communication dans le couple. L’homme doit d’abord accepter que la femme est différente de l’homme. Les femmes exigent des hommes qu’ils soient présents, attentifs, surprenants, rassurants… toutes les choses avec lesquelles les hommes ne sont pas forcément à l’aise. De plus, l’homme est plutôt dans l’espace, le territoire, tandis que la femme est plus dans le temps, la succession des moments. Une femme a besoin d’être séduite. Rien n’est jamais acquis !

 Tout se dire crée une absence de confiance. On ne peut pas tout se dire. L’intérêt, c’est d’accorder une place à la confiance. « Tout se dire, c’est être dans l’illusion de la fusion.
Ne pas promettre de tout se dire est ainsi la meilleure façon d’éviter les non-dits. » Dr. Malarewicz

 Il est nécessaire en couple de s’accorder des moments à deux pour partager des moments de qualité, en sortant régulièrement au restaurant, au théâtre, en se faisant des petits week-ends.

 Éviter le conflit, c’est d’abord comprendre l’autre et ensuite de ne pas rester campésur ses positions. Il faut accepter le compromis.

Prise de rendez-vous ou infos

 

DANIEL IACOVIELLO

Tél: 078 616 40 04
Email: d.iacoviello@atelierdesoins.ch

 

shallow focus photography of gray mailbox